Archive pour la catégorie '▲'

One Shot 12 ▲

One Shot 12 ▲ dans ▲ OS-12-215x300

OS écrit pour Léa ♥.

Cet OS a été écrit en écoutant Payphone des Maroon 5.

________

Sidney était malade, au stade terminal. La jeune fille était atteinte d’un cancer du poumon. Il se trouve que par la même occasion, elle est une directioner. Mais pas une groupie du fameux groupe de 5 garçons dans le vent ! Le genre de fille qui sait tout sur eux, où ils sont, leur passé…

Le médecin venait de lui annoncer qu’il ne lui restait plus qu’un mois ou deux. Mais Sidney restait calme face à la situation. Elle savait que ses parents respecteraient ses exigences. Entre autre, avoir une pierre tombale, elle voulait aussi une rose en permanence sur sa tombe. Elle ne voulait pas être oubliée de ses proches. Désormais, elle ne voulu plus qu’une seule et dernière chose. Rencontrer ses idoles. Elle en avait parlé à ses amis, mais pour Sidney, cela tenait encore du rêve. Sa meilleure amie, Kendal, pris les choses en main. L’amie de Sidney possédait un compte twitter et avait quelques connaissances. Elle exposa l’ambition de la très malade Sidney.  De bouche à oreille, l’histoire de Sidney se rependit sur tout le réseau social et tout le monde essaya de trouver une solution.

***

Sidney entendit son telephone sonner. “Kendal’s sms”

“Coucou ma biche ! Alors voilà. J’ai un peu raconte ton histoire sur twitter, et tout le monde essayait de te trouver une solution.  Résultat assez satisfaisant, puisque je vais pouvoir te faire rencontrer les One direction !!! J Je t’appelle pour te tenir au courant. Bisous. ♥

Sidney resta muette devant ce sms.

***

« Dring, Dring, Driiing »

La sonnerie réveilla Sidney en sursaut.

« Allô ? »

«  C’est Kendal.  Biche, j’ai une très bonne nouvelle pour toi ! Habille toi, dans une 1h30 je passe te chercher. »

« Mais…  Pour aller où ? »

« Chut, fais ce que je te dis. Je dois raccrocher, à toute à l’heure, bisous. »

***

Kendal appuyait sur le claxon, pour prévenir Sidney de son arrivée. Celle-ci sortit de la maison au même instant. Elle était vraiment sublime. Robe rose à fleurs qui lui arrivait au dessus des genoux, paire de Vans motif pastèque. Elle ouvrit la portière et s’installa aux côtés de sa meilleure amie.

« Alors, prête pour les rencontrés ? »

« Pire que prête ! », lui répondit Sidney, toute excitée et tremblante.

La route sembla lui durer une éternité.

« Mais comment t’as fait ? » lui demanda Sidney, intriguée.

« Aha ! J’ai des connaissances ! » répondit Kendal avec un clin d’œil complice.

« Aww merci, je t’adore ! »

Kendal se gara sur le trottoir devant le bar du quartier. C’était un petit bar, à peine 20 personnes y rentraient. Ils allaient être tranquilles. Quand elles entrèrent, le bar était vide. Dès qu’ils entendirent la clochette de la porte d’entrée tintée, les garçons se retournèrent à l’unisson vers Sidney. Ils s’approchèrent tous et se présentèrent un à un.

« Salut, moi c’est Louis. » Il lui sourit et lui fit chaleureusement la bise.

« Moi c’est Harry. » Evidemment, l’un n’allait pas sans l’autre. Le fameux couple Larry Stylinson.  Il lui fit la bise et la serra dans ses bras.

Liam et Zayn se présentèrent de la même manière. Puis ce fut au tour de Niall. Ne pouvant se retenir, il lui fit un gros câlin et lui chuchota à l’oreille « Moi c’est Niall. »

Sidney était vraiment très émue, elle n’aurait jamais cru rencontrer un jour ses idoles ! Des larmes coulaient sur ses joues. Niall s’approcha de Kendal, et la pris appart.

« Combien de temps il lui reste ? » lui demanda Niall.

« Ben… Pas beaucoup. Et quand je dis ça, ce n’est même pas une semaine. » répondit Kendal, avec un air grave.

Niall lui fit un signe de tête et se dirigea vers Sidney. Ils étaient tout près l’un de l’autre, elle ne bougea pas. Il la prit par la taille et l’embrassa longuement. Sidney pleurait désormais. C’était la dernière chose qu’elle ferait avant de mourir.

_____________

Merci d’avoir lu cet OS :3

Désolé pour les fautes… :s

Retrouvez mes OS ici >>> http://marcianabrooks.skyrock.com/

Bisous, Marciana Brooks. ♥

 

 

Publié dans: |on 26 mai, 2012 |Pas de commentaires »

One Shot 11 ▲

 

One Shot 11 ▲ dans ▲ suicide-200x300

Cet OS a été écrit en écoutant Save me, San Francisco par Train.

______________________

Karen était la fille la populaire du lycée. Elle avait beaucoup d’amis, surtout perturbateurs. Tout le monde la respectait. Elle était une sorte de duchesse. Jusqu’au jour où cette vie idyllique bascula.

FLASH BACK

« Putain mais Stacy. Fais pas ta chieuse ! »

Karen chuchotait comme si Stacy pouvait l’entendre. Les deux amies s’étaient donné rendez-vous devant le cinéma du coin, uniquement un prétexte. En réalité, elles allaient faire une virée à 3, Karen, Stacy et Mike, le petit copain de cette dernière, dans la forêt. Soudain, Karen vit une voiture rouge décapotable ralentit près d’elle. Elle reconnut tout de suite Stacy, criant comme une folle.

« Mon dieu, on retombe dans les clichés. » grogna Karen en montant dans la voiture.

Stacy continuait à crier pendant toute la durée du trajet, et Mike roulait en silence. Karen n’avait absolument aucune idée d’où ils allaient, mise appart dans la forêt. Mais après tout, elle s’en fichait, le principal c’était ce qu’ils allaient faire. Stacy établirait le programme à leur arrivée. Et elle vu juste.

« Alors, qu’est ce qu’on va faire à ton avis Karen ? » lui dit Stacy avec un clin d’œil.

« De la défonce, en gros. » lui répondit-elle avec un sourire en coin.

« Ouais, j’ai apporté tout ce qu’il faut ! » ajouta  Mike en sortant bouteilles et sachet de poudre blanche.

« On commence quand ? » dit Karen, toute excité.

Mike lui fit signe d’approcher, il lui rendit une bouteille de Vodka.

« Cul sec ? » la défia t-il.

Il balança un sachet de poudre blanche à Stacy. En moins de 5 minutes, elle dormait, elle était choutée.

Pendant ce temps là, Karen et Mike avaient bu leur Vodka, ils étaient saouls.

Mike sauta sur Karen, et commença à lui arracher ses vêtements. Karen se laissait faire, elle enleva même ceux de Mike. Ils commencèrent à faire l’amour assez violement, dans la décapotable rouge.

***

Karen se réveilla nue, contre Mike. Elle était griffée presque partout et sentait quelques hématomes. La nuit dernière avait été assez violente.

FLASH BACK

Le lundi suivant, c’est-à-dire 2 jours après, Karen fut observée à chaque couloir. Elle pensait que c’était normal, après tout c’était la fille la plus populaire du lycée. Ces regards ne firent que de nourrir son ego. Mais vers les coups de midi, elle fut arrêtée dans son acception pour la cantine, par Mike. Son visage n’avait pas l’air commode. Elle lui sourit et voulu lui demander de se pousser, mais elle fut prise de court par la main de Mike qui arriva en force sur la joue de Karen.

« COMMENT TU AS PU ME FAIRE ÇA, SALOPE ! » hurla t-il en lui montrant des photos d’eux, nus dans une décapotable. Elle n’avait pourtant pas souvenir d’avoir pris en photo leur petite partie de jambes en l’air. Pendant ce temps, Stacy riait dans son coin.

Plus les jours passaient, plus la situation empirait. Karen commençait à ne plus avoir d’amis, elle sentait les moqueries dans son dos. Parfois même, certains ragots parvenaient à ses oreilles. Cela la blessait énormément, elle n’avait plus personne sur qui compter désormais. Stacy l’avais laissée tombé.

Un jour, les parents de Karen rentraient du travaille, ils cherchaient leur fille partout, en vain. Jusqu’à ce qu’ils la retrouve dans la baignoire de la salle de bain, Karen complètement vidée de son sang, par deux trous dans la poitrine.

______________________

Merci d’avoir lu cet OS ! :3
Désolé pour les fautes d’orthographe… :s
Vous pouvez retrouver mes autres OS ici >>> http://marcianabrooks.skyrock.com/

Bisous, Marciana Brooks. ♥

 

Publié dans: |on 23 mai, 2012 |Pas de commentaires »

One Shot 10 ▲

One Shot 10 ▲ dans ▲ os-10-300x219

Ecrit sur Shape of my heart de Sting
______________
Les feux d’artifice éclatèrent dans le ciel d
e la nuit. Jim s’approcha du visage d’Astrid et lui dit
« Embrasse-moi… »
« Jim ! T’as bu ou quoi ? »
« Hum, un tout p’tit peu ! »
Il montrait un petit dosage avec son pouce et son index. Voyant le regard réprobateur d’Astrid, il ajouta :
« Bah quoi ! J’ai bien le droit de boire à mon mariage ! »
Astrid leva la tête, et soupira.
« Tu vois Jim, le problème ce n’est pas que tu ai bu. C’est que tu ai voulu m’embrasser alors que tu es désormais marier à ma sœur. Et j’espère que tu as parlé uniquement sous l’effet de l’alcool. »
Elle se leva, et parti s’accouder au bar. Là-bas, elle cru rêver. Le barman était juste magnifique.
« Bonjour mademoiselle, que désirez-vous ? » lui demanda-t-il avec un sourire irrésistible.
« Une limonade s’il vous plaît » répondit Astrid, visiblement charmée.
« Je m’appelle Liam. »
Elle fut étonnée qu’il se présente spontanément.
« Moi c’est Astrid » lui dit-elle à son tour, avec un largue sourire aux lèvres. Visiblement, le courant passait bien entre eux.
Soudait, elle sentit deux mains se poser sur ses hanches et l’attirer vers l’arrière. Elle essaya de se retourner mais en vain, elle eut juste le temps d’apercevoir quelques cheveux blo
nds. Alors elle comprit qui était derrière elle. C’était Jim. Il commença à lui toucher la poitrine, et il voulu lui soulever son petit haut doré. Sa jupe était relevée et elle sentit quelque chose de dur derrière elle. Elle ne voulait pas croire ce qu’elle vivait, elle ne voulait pas croire que son beau-frère essayait de la violer le jour de son mariage avec sa sœur ! Elle se débattait, mais il la tenait fermement. Alors elle vit quelqu’un arriver qui la surpris. C’était bel et bien Liam qui la sauva des griffes de Jim. Il le retira d’un coup sec, et celui-ci atterrit au sol. Liam remit son T-shirt et sa jupe en place, la pris par les épaules et l’emmena dans la réserve, derrière le bar.
« Pourquoi il ta fait ça ? Ce n’est pas le marié ? »
« Si ça l’est. Je ne sais pas ce qu’il lui a pris, il a commencé à me faire des avances… »
Sa voix tremblait, Liam eut du mal à comprendre tous ses mots.
« Quel genre d’avances ? »
« Il ma demander si je voulais l’embrasser et j’ai refusé. Quoi de plus normal, c’est mon beau-frère ! »
Elle avait désormais les larmes aux yeux.
« Mais ta sœur, elle est où en ce moment ? »
« Pff,  je n’en sais rien. Surement en train de cuvé dans un coin. Je me demande même pourquoi elle ma inviter à son mariage. Nous n’avons jamais été très proches. Nos parents s
ont divorcés. Elle a choisit de vivre chez notre mère, moi chez ma grand-mère, qui n’est plus là à présent. J’ai toujours détester mon père. »
Astrid essuya ses larmes. Elle ne savait même pas pourquoi elle s’était mie à déballer sa vie devant lui, mais en tout cas, ça l’avait soulagée.

« Mais se n’est rien. » le rassura-t-elle en lui souriant.
Liam voulu la prendre dans ses bras, mais après ce qu’elle venait de vivre, cela ne serait pas très bien venu de sa part. Mais il fut surpris quand il la sentit se blottir contre lui, et il ne bougeât pas. Elle voulait rester là, dans ses bras pour toujours. Elle se sentait en sécurité près de lui. Astrid ferma les yeux, la tête collée sur le torse de Liam.
***
Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle était dans un lit, et dans une chambre qu’elle ne connaissait pas. Elle tourna la tête pour observer la pièce, jusqu’à ce que son regard tomba sur un fauteuil, avec Liam dedans ; il dormait. Elle descendit du lit, et s’approcha du fauteuil, s’agenouilla sur le côté, posa ses bras croisés sur le bras du fauteuil et posa sur menton dessus.
Lorsqu’il ouvrit les yeux à son tour, elle lui sourit.
« Salut Astrid, tu as bien dormit ? »
« Oui, merci lui répondit Astrid, mais je crois que je vais rentrer chez moi, il est temps de revoir ma sœur… »
Elle s’approcha pour l’embrasser sur la joue, puis lorsqu’ils étaient tout près, Liam pris le visage d’Astrid en coupe, et l’embrassa tendrement.

« J’espère que l’on pourra se revoir » lui dit-elle doucement.
« Tu sais où me trouver ! » répondit Liam.
Elle lui sourit, pris son sac dans un coin de la pièce, ouvrit la port, se retourna une dernière fois et dit
« Merci, au fait ! »
Puis elle ferma la porte derrière elle. Mais elle resta quelques secondes derrière la porte, à se demander ce qu’elle allait faire maintenant. Elle souffla un grand coup, se saisit de la poignée et poussa la porte. Derrière, elle vit Liam, toujours assis dans le fauteuil, mais il avait la tête dans les mains. Dès qu’il vit le visage d’Astrid, il se leva et avança vers elle. Astrid ferma la porte, laissa tomber son sac par terre et s’approcha de Liam. Lorsqu’ils furent très proche, Liam mis une main à la taille d’Astrid, et une autre sur sa joue, il la colla à lui et l’embrassa amoureusement. Il la plaqua contre un mur de façon à ce qu’elle ait ses jambes autour des hanches de Liam. Ils continuèrent à s’embrasser…
***
Liam s’approcha d’Astrid, il lui mit la bague au doigt.
« Vous pouvez embrasser la mariée »
Liam souleva le voile et embrassa Astrid, sous les applaudissements de Zayn, Niall, Harry et Louis
______________
Merci d’avoir lu cet OS ! :3
Désolé pour les fautes d’orthographe… :s
Vous pouvez retrouver mes autres OS ici >>> http://marcianabrooks.skyrock.com/

Bisous, Marciana Brooks. ♥

 

 

Publié dans: |on 16 mai, 2012 |Pas de commentaires »

One Shot 9 ▲

One Shot 9 ▲ dans ▲ OS-9-300x225

Ecrit en écoutant 1901 de Birdy ♥. (Aucun rapport avec l’histoire…)

« Repose en paix »

_________________

Jade était une fille qui attirait les gens. Souriante, joyeuse, pleine de vie. Pourtant, elle n’était pas aussi joyeuse qu’elle le laissait paraître.

Habitant dans un petit village, elle se rendait tous les soirs après les cours, au cimetière. Là-bas, elle pouvait se reposer, être au calme. Raison de plus pour s’y rendre, sa chère maman, qui était partie de ce monde à la naissance de Jade, reposait ici. Elle pouvait donc aller la voir tous les jours. Parfois même elle y restait toute la nuit, dormant près de sa mère. Son père n’en savait rien, car, aillant un travail qui demande beaucoup de déplacements, il n’était presque jamais présent.

Un jour pas comme les autres, Jade décida de dormir aux côtés de sa mère. Son père était parti en Chine, vendre ses produits. Le cimetière était à côté d’une forêt, de façon à ce que, depuis le cimetière, on puisse accéder à la forêt. Jade s’y promenait souvent, elle adorait entendre le chant des oiseaux, le bruit du vent à travers les feuilles, tel les cris des fantômes.

Comme à son habitude, elle se rendait dans une petite clairière mais cette fois-ci, elle ne pu y accéder. Un énorme camion noir lui bloquait le passage. Elle le contourna avec prudence, et jeta un coup d’œil, mais ce qu’elle vit lui glaça le sang. Elle cru d’abord que ce n’était qu’un rêve, mais après avoir regarder une deuxième fois pour être sûre de ce qu’elle venait de voir, et elle cru s’évanouir. Ce qu’elle voyait ? On le lui demanderai, elle ne pourrait pas le décrire avec précision. Elle avait surtout remarqué les deux bourreaux de la pauvre victime, une hache à la main chacun. Il y avait tellement de sang que l’on aurai pu remplir une baignoire. Et puis, grâce, ou plutôt à cause de son deuxième coup d’œil, elle vit avec horreur le visage de sa meilleure amie, Juliette.

***

« Tu était vraiment quelqu’un sur qui compter. Merci d’avoir été là. »

Jade déposa un rose sur la poitrine de sa meilleure amie et referma le sépulcre.

________________

Merci d’avoir lu cet OS. :3

Désolé pour les fautes… :S

Retrouvez mes OS également ici >>> http://marcianabrooks.skyrock.com/

Bisous, Marciana Brooks. ♥

Publié dans: |on 9 mai, 2012 |Pas de commentaires »

One Shot 8 ▲

One Shot 8 ▲ dans ▲ death-300x199

Cet OS est pour Carla. ♥

Ecrit en écoutant Natural de Jasmine Villegas.

_________________

Son amour était en train d’agoniser sur le sol, et Kate ne pouvait rien faire pour l’aider. Ils se promenaient en amoureux dans la fôret, lorsqu’Harry reçu une balle perdue d’un chasseur. Ils étaient trop loin de tout pour avoir de l’aide de qui que ça soit.

« Mon cœur, tu te souviens du jour où l’on s’est rencontré ? »

Oh oui, elle s’en souvenait.

FLASH BACK

Kate avait un petit copain, mais leur histoire commençait à battre de l’aile. Car depuis plusieurs jours, elle avait des soupçons. L’impression que son petit copain Josh la trompait. Et cette impression se concrétisa lorsqu’elle rentra dans l’appartement qui partageait tout les deux. Ils étaient tous les deux nus dans le lit. Mais pas Josh et Kate, Josh et Christina, la meilleure amie de Kate. Cette dernière comprit alors ce qu’elle devait faire. Elle pris sa valise, la posa sur le lit et commença à la remplir, alors que les deux amants y étaient toujours.

« Je reviendrai prendre le reste plus tard. »

Elle partit et alla chez ses parents. Dans sa voiture, elle se mit à pleurer tout le long du trajet. Ils sortaient ensemble depuis plus de 2 ans et il osait lui faire ça !

Son téléphone vibra plusieurs fois. Christina. Elle ne voulait absolument plus entendre parler d’elle.

***

« Kate ? » appela sa mère.

Elle était dans sa chambre, à déprimer, comme d’habitude. Même un mois après sa rupture avec Josh, elle ne s’en remettait toujours pas.

Elle descendit au rez-de-chaussée.

« Kate, avec ton père on va faire des courses. Le voisin va venir se présenter aujourd’hui, nous aimerions que tu sois là ! »

« Oui, bien sur maman. »

FLASH BACK

« Et ce voisin, c’était toi mon amour. Dès le premier regard je t’ai aimé. Et je t’aimerai jusqu’au dernier. »

Elle s’approcha, et l’embrassa une dernière fois. Harry esquissa un sourire et rendit son dernier souffle en lui disait « Je t’aime ».

____________

Merci d’avoir lu cet OS :3

Désolé pour les fautes d’orthographe…

Vous pouvez retrouver mes autres OS là >>> http://marcianabrooks.skyrock.com/

Bisous, Marciana Brooks. ♥

Publié dans: |on 6 mai, 2012 |Pas de commentaires »

One shot 7 ▲

One shot 7 ▲ dans ▲ sanctuary-300x199

Cet OS est pour Elody. ♥

Ecrit en écoutant Want u back de Cher Lloyd.

« Dead for her »

__________________

FLASH BACK

Rose était en train de danser quand tout à coup elle sentit des mains se poser sur ses hanches. Elle se retourna et découvrit un homme tout à fait saoul. Elle voulut se débattre mais il la pris par la main et l’emmena au toilettes. Il avait surement dû voir trop de films à l’eau de rose. Il commença à défaire son pantalon et voulu arracher sa jolie robe à Rose. Mais ne voulant pas de ce que désirait manifestement l’homme, elle commença à se débattre de toutes ses forces et cria « à l’aide » comme jamais elle n’avait crié. Et tout à coup, la porte s’ouvrit en grand et un homme apparu.  Rose ne put le décrire, trop occupée à se débattre de son harceleur.

« Lâche là tout de suite » dit l’homme avec une voix calme.

Mais le gars bourré étouffa un rire et continua son affaire.

« Je t’aurai prévenu.»

Il sauta à toute vitesse sur le soulon, l’attrapa par les deux épaules et le jeta sur une porte de toilette. Il pris Robe par la taille et l’emmena dehors. Ils s’assirent sur un banc devant la boîte de nuit.

« Alors, raconte moi ce qui s’est passé » dit l’homme à Rose d’une voix rassurante.

« Il ma d’abord pris par les hanches, puis il ma emmener aux toilettes de force et… »

Elle ne pu finir sa phrase car elle fut prise d’un sanglot.

Il la prit dans ses bras.

« Je m’appelle Zayn. Si je croise cet homme un jour, je te jure que je ne lui ferai pas de cadeaux ! »

Cette phrase rassura un petit peu Rose.

Elle sursauta lorsqu’elle entendit une bouteille de bière se brisé à leur pied. Ils levèrent les yeux et virent trois hommes dans une vieille décapotable rouge.

« C’est toi qu’à toucher notre frère, wesh ? » dit l’un d’eux avec une voix qui laissait penser qu’il n’était pas très frais lui non plus.

Il voulait surement parler de l’agresseur de Rose. Zayn n’eut pas le temps de répondre quoi que se soit,  l’homme dans la voiture sortit une arme et le coup de feu retentit.

FLASH BACK

Rose déposa un baiser et une rose blanche sur la tombe de Zayn Malik, mort pour elle.

__________________

Merci d’avoir lu cet OS :3

Désolé pour les fautes d’orthographe…

Vous pouvez également lire mes OS ici>>> http://marcianabrooks.skyrock.com/

Bisous, Marciana Brooks. ♥

Publié dans: |on 4 mai, 2012 |1 Commentaire »

One Shot 6 ▲

One Shot 6 ▲ dans ▲ crying-cry-300x198

Cet OS est pour Laura ♥.

Ecrit en écoutant  « A Thousand Years » – Christina Perri (Covered by Tiago Braga)

« Please don’t cry »

_____________________

FLASH BACK

Cherryl était en route, sur sa moto, pour aller annoncer une bonne nouvelle à son petit copain. Elle est enceinte de lui. Elle arrive enfin, frappe à la porte, et c’est bien Niall qui lui ouvre. Elle lui saute dans les bras et lui dit qu’elle a une bonne nouvelle.

« Ça tombe bien, j’ai une nouvelle à t’annoncer moi aussi ! »

Elle la fait assoir dans le canapé. Niall lui demande alors

« Je commence ou c’est toi ? »

« Non vas-y »

« Et bien, je suis envoyé pour une mission en Afghanistan.  Je dois partir demain après-midi. Mes affaires sont prêtes. »

A cet instant, Cherryl cru mourir d’un arrêt cardiaque. Elle ne pouvait presque plus parler tellement elle était sous le choc. Niall s’approcha et lui dit

« Ne t’inquiète pas mon amour, je reviendrai sain et sauf ! »

Et il voulu l’embrasser, mais à cet instant Cherryl eut un mouvement de recule. Ce contact lui fit retrouver la parole.

« Espèce d’idiot ! Tu peux me dire comment je vais faire moi ! Comment je vais pouvoir vivre sans toi ! »

Puis elle partit en claquant la porte. Niall eut un temps d’arrêt puis se mit à lui courir après. Mais trop tard, elle était déjà partie. Il essaya de la joindre à multiples reprise, mais en vain. Son téléphone était sur messagerie. Il su alors où elle avait bien pu se réfugier. Vers le petit étang, là où ils avaient l’habitude de se donner rendez-vous.  Elle était bien là, en effet. Elle entendit des pas et derrière elle, et se retourna aussi tôt. Elle avait les yeux rouges tellement elle avait pleurer et son maquillage avait tout couler.

« Qu’est ce qu’il y a mon cœur ? »

« Il y a que je suis enceinte, ENCEINTE DE TOI ! Et toi tu m’annonce que tu parts en Afghanistan ! Comment je vais m’en sortir moi !  Et notre enfant, qu’est ce que je vais lui dire si tu meurs là bah ? » lui dit Cherryl en sanglotant.

« C’est vrai, tu es enceinte de moi ? Mais de combien ? » Dit Niall, émerveiller.

« Mais tu n’en a rien à faire que je devrai élevé ton enfant seule quand tu seras parti ! Tu n’est même pas sur d’en revenir vivant ! »

« Bien sur que si ! Mais je suis obligé de partir ! »

« Alors je suis enceinte depuis 3 mois, et on a toujours le choix. Certains préfèrent fuir. »

Puis elle se retourna du côté de l’étang. Niall comprit alors que c’était le moment des adieux.

« Je suis désolé de devoir partir. Je t’aime, ainsi que le bout de choux qui est dans ton ventre. Mon enfant. »

Puis il partit.

FLASH BACK

Cherryl berça Karine lorsqu’elle reçu un coup de fil. Elle décrocha et eut un long temps d’arrêt. Elle devait se rendre à l’aéroport. Elle habilla donc Karine, s’habilla convenablement également et sauta dans sa voiture. Elle arrive à l’aéroport et vit beaucoup de personnes qui pleuraient, qui était très heureuses. Elle regarda tout autour d’elle lorsqu’elle le vit. Elle le reconnu immédiatement. Il la vit au même instant, et ce fut un moment magique. Il se leva et accouru vers elles. Cherryl dit à Karine d’une voix chevrotante :

« Regarde bébé, c’est papa ! »

Niall pris son enfant dans ses bras et l’embrassa, commença à lui parler

« Enchantée jeune fille, désolé d’avoir manqué tes 2 premières années, je serai toujours là à présents ! »

______________________

Merci d’avoir lu cet OS, j’espère qu’il vous a plus ! :S

Désolé pour les fautes d’orthographe…

Retrouvez mes OS également here >>>http://marcianabrooks.skyrock.com/

Bisous, Marciana Brooks. ♥

Publié dans: |on 1 mai, 2012 |Pas de commentaires »

One Shot 5 ▲

Ecrit en écoutant Holding On And Letting Go de Ross Copperman.

« S comme Solitude »

One Shot 5 ▲ dans ▲ corde-300x199

Estelle était une jeune fille calme et réservée de 16ans. Elle avait de magnifiques yeux bleus et des cheveux blonds superbes, on pourrait les confondre avec une cascade dorée.  Sous ses grands sourires, sa vie n’était pas si joyeuse. Elle vivait seule avec sa mère, qui devait travailler le jour et se prostituer la nuit, pour arriver à joindre les bouts. Elle passait donc presque tout son temps dans une maison vide. Mais malgré sa solitude, elle avait de très bons résultats, elle était même très douée. Lorsque les autres passaient  1 heure sur leurs devoirs, elle en passait à peine 30 minutes. Mais à l’instar de ses résultats, elle n’avait pas vraiment d’amis sur qui compter. Elle était pourtant très attirante, mais dès que quelqu’un essayait de l’approcher, elle le repoussait, qui que ça soit. Cette solitude est en réalité dût à son passé.

En effet,  son père mourut alors qu’elle n’avait que 5ans, d’une crise cardiaque, à cause d’un excès de travail et de café. C’est à ce moment là que sa mère s’est mise à travailler de jour et de nuit. Elle a très vite appris à se débrouillé seule mais comme la plupart de son temps, elle le passait seule chez elle, elle n’était pas très sociable. En réalité, elle a l’impression de vivre sans sa mère. C’est pratiquement toujours Estelle qui faisait les courses, le ménage, etc… Tout se que sa mère lui fournissait était de l’argent pour qu’elle puisse vivre. Il y a un an, alors qu’elle n’avait que 15ans, elle s’est mise à boire énormément, dans un bar, en se faisant passé pour une femme d’une vingtaine d’années. Elle a finit par faire un coma éthylique, elle fut emmenée d’urgence à l’hôpital.  C’était la seule fois où sa mère était venue pour s’occupée d’elle. Un exemple précis lui était resté en tête, lors de son petit séjour à l’hôpital. Sa mère lui avait tendu un verre d’eau. Estelle, lassée de cet excès d’affection, le repoussa de la main et tourna la tête dans le sens opposé à sa mère. Le verre était tombé sur sa mère, elle était mouillée. Mais le message était passé. Sa mère lui dit un « Je t’aime » et partit de la chambre.

Estelle était allongée sur son lit, repensant à tout cela. Elle était complètement déprimée. Elle n’avait pas de but dans sa vie, rien à quoi se raccroché. Elle eut alors une soudaine envie d’en finir. La question maintenant était : comment ? Elle pensa d’abord à refaire un coma éthylique, mais ça lui rappela de mauvais souvenir. Ensuite, elle voulait prendre beaucoup de médicaments mais soudain une idée lui vînt en tête. Elle se pendrait, devant la porte d’entrée. Comme ça, elle ferait d’une pierre de coup. Elle mettra fin à sa vie, et sa mère s’en voudra, elle comprendra.

Elle descendit alors au sous-sol, elle le mit sans dessus dessous. Mais elle trouva enfin ce qu’elle cherchait : une corde. Elle réfléchit quelques temps, pour savoir comment faire le nœud. Quand elle l’eut fait, elle l’accrocha au plafond et mis une chaise en dessous, légèrement décalée. Elle monta sur la chaise, passa sa tête et ses cheveux dans la boucle. Son cœur battait à 100 à l’heure. Elle hésita à présent. Mais elle se remémora les raisons de rester en vie : il n’y en avait pas. Dans sa tête, Estelle compta jusqu’à 3, puis le rideau tomba.

 

Merci d’avoir lu cet OS.

Désolé pour les fautes :S

Bisous, Marciana Brooks. ♥

Publié dans: |on 26 avril, 2012 |Pas de commentaires »

One Shot 4 ▲

Cet OS est écrit pour Johanna ♥.

Ecrit en écoutant : Love story de Taylor Swift.

« Crime pardonné »

FLASH BACK : 3 ans plus tôt.

Paul avait plusieurs fois menacé Harry d’avoir fait “tu sais quoi”. Jamais il ne lui avait donner plus de détails. Il ne savait pas ce que Paul lui reprochait. Puis un jour, Paul sonna chez Harry. Il empestait l’alcool, il était manifestement saoul. Dès qu’Harry ouvra la porte, il le poussa violemment et entra dans l’appartement. Il entra et cassa tout sur son passage. Il arriva à la chambre, il ouvrit la pendrit et dépendait tous les habits, comme s’il cherchait quelque chose.

“Où est elle ?!” cria Paul.

Harry ne savait absolument aucune idée de ce qu’il parlait. La suite de mot qu’il lui adressait n’avait pas de sens. Puis, d’un seul coup, le poing de Paul arriva en plein dans la figure d’Harry. Et Paul voulais continuer à la frapper mais Harry, par réflexe, le poussa, croyant qu’il allait attérir sur le mur de derrière. Mais comme il était saoul, Paul trébucha sur le rebord du tapis et se tapa la tête contre le rebord de la table, puis il retomba inerte sur le sol. Harry remarqua qu’il y avait une trace sang sur le bord de la table; Paul ne respirait plus. C’est alors qu’il comprit : cette chute avait été mortelle. Directement, il se livra à la police.

Puis, la date du procès de la mort de Paul fut fixée. Les 6 jours d’attente parurent durer une éternité.

Le jour du procès arriva. Au final, Harry fut condamné à 4 ans de prison.

 FLASH BACK

Eleanor était assise sur la terrasse du café. Comme tout les jeudi, elle prenait un donuts et un café. Mais elle le fit tomber quand elle vit un beau jeune homme s’installer en face d’elle. Certe, il n’était pas raser, mais elle fut tout à fait charmée pas ses jolis yeux et ses petites boucles.

“Bonjour, je suis Harry.”

“Harry comment ? Je ne vous connais pas !” Eleanor était sur la défensive malgré tout.

“Je viens de sortir de prison. J’ai tuer mon ami.”

Quand Eleanor entendit ça, elle voulais s’enfuir à toutes jambes mais au lieu de ça, elle le laissa continuer, accrochée à ses yeux verts.

“Je l’ai tuer car il croyait que sa femme l’avais trompé avec moi. Mais c’étais faux.”

Harry continua à raconter son histoire.

“Et là je viens de sortir de prison, et je n’ai plus rien. J’ai appris que ma mère est morte, que mon frère est partis en Irlande avec mon père. Tous ça en 3 ans seulement !”

“Mais qu’attends-tu de moi au juste ?”

“Je voudrai juste votre hospitalité pour que je puisse me laver, me doucher et dormir. Je n’ai plus rien maintenant !”

Eleanor, qui étais assez généreuse de nature, accepta sa demande. Elle lui procura des vieux vêtement qui traînait dans une commode. Harry utilisa la douche d’Eleanor. Elle vivait dans un vieux château que son père lui avait payer avant de mourir. Il y avait donc de la place pour loger Harry. Il lui promit de trouver un emploi le plus vite possible, ainsi qu’un logement.

“Vous pouvez rester le temps qu’il vous plaira ! Je ne vois personne, et ce n’est pas la place que manque !”

Plusieurs mois passèrent, Harry et Eleanor cohabitèrent ensemble, Harry avait trouver un logement. Mais un jour, Harry s’introduit secrètement dans la chambre d’Eleanor. Mais il ne la toucha pas, il ne fit que de la regarder dormir. Il s’assit par terre, du façon à pouvoir admirer la beauté de la jeune femme. Quand elle se réveilla, elle tomba nez-à-nez avec Harry, qui dormait. Eleanor eut une irrépressible envie de, ne serais-ce qu’effleurer les lèvres d’Harry. Elle s’approcha lentement et l’embrassa. Harry se réveilla au même instant. D’abord surpris, il compris les intentions de son hôte. Il lui serra la taille, et il s’embrassèrent plus intensément. Harry monta sur le lit et ils s’embrassèrent encore et encore…

***

Harry descendit les marches de l’escalier et il vit Eleanor. Il accéléra le pas et alla l’embrasser, pour lui dire bonjour.

 

Merci d’avoir lu cet OS.

Désolé pour les fautes d’orthographe…

Bisous, Marciana Brooks ♥.

Publié dans: |on 26 avril, 2012 |Pas de commentaires »

One Shot 3 ▲

One Shot 3 ▲  dans ▲ bbc-300x199

J’écrit ce OS pour Lucile ♥ Clin d’oeil à Johanna également ♥

Ecrit en écoutant Small bump d’Ed Sheeran ♥

Titre : REMEMBER ♥

____________

Dès qu’Erika le vit, elle le reconnut immédiatement. C’était Louis. Il était la seule personne qu’elle reconnaissait depuis qu’elle était dans cet asile. Il était brun, les yeux verts. C’était la dernière chose qu’elle se souvenait clairement, ses yeux. Louis arriva et s installa sur un siège près d’Erika. Il lui dit bonjour et lui demanda s’il la reconnaissait elle lui dit qu’elle se rappelait uniquement de son nom. Louis lui raconta son accident.

  FLASH BACK : 5 ans plus tôt.

Erika venait de se disputer violemment avec son petit copain, Harold. Dès qu’elle vit Louis, avec un casque de moto sous son bras, elle accourut vers lui. Elle ne le connaissait pas mais elle voulais rentrer chez elle le plus rapidement possible et ce jeune homme d’une grande beauté avec un bon moyen de transport : une moto. Elle l’accosta, et comme Erika était d’une réelle beauté aussi, Louis accepta de la ramener, mais ils n’iraient pas plus loin. De toute façon, Erika n’attendait rien de lui appart la ramener au bercail. Le chemin lui parut durer des heures, mais elle reconnaissait le chemin, c’était le principal. Puis, tout se passa très vite. Un virage sous un pont. Un 4×4 rouge. Louis avaient pris le virage trop court. Il fut percuté de plein fouet et Erika fut projetée par dessus la voiture. Louis n’avait presque rien, il avait put se jeter de l’autre côté de la chaussée. Il vit Erika immobile sur le bitume. Il retira son casque, se dépêcha de se relever et il alla à ses côtés. Il savait qu’il ne devait pas la bougée mais ils étaient sur la route et ils risqueraient un nouvel accident, mortel cette fois. Il la tira donc par les bras jusqu’à ce qu’elle soit hors de danger. Il vérifia sa respiration, elle était vivante. Ses mains tremblaient, il était noyer de sueur. Il se saisit de son téléphone portable et appela le SAMU. Erika fut transportée à l’hospîtal dans un état critique. Elle subit des examens qui n’étais pas très satisfaisants. Elle avait définitivement perdu la mémoire, c’était irréversible. Les médecins ne pouvaient rien y faire.

 FLASH BACK 

“Et maintenant que je t’ai raconter ton accident, je sais que tu ne t’en souviens déjà plus. Mais ce n’est pas grave. A chaque fois que je viendrai te voir, je te le raconterai.”

Et jusqu’à la mort d’Erika, Louis venait lui raconter son accident comme s’il lui racontait une fiction de son invention. Mais il s’en fichait, le principal c’était que chaque jour il lui dise comment elle s’est retrouvée dans un asile. Erika était vraiment violente depuis son accident, mais avec Louis, elle était comme apaisée. Elle l’aimait avant son accident, dès qu’elle l’avait vu et elle ressentait encore ce sentiment quand il était présent.

______________________

Merci d’avoir lu cet OS jusqu’au bout ♥.

Désolé pour les fautes d’orthographe…:S

Bisous, Marciana Brooks. ♥

Publié dans: |on 26 avril, 2012 |Pas de commentaires »
12

franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
kleber dupuy et le fort de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...
| Juillet-août 1942